Les Ombres d’Esver – Katia Lanero Zamora

Les Ombres d'Esver.jpg

Amaryllis a 16 ans et n’a jamais connu que la maison où elle est née, le domaine d’Esver, reculé, magnifique, mystérieux. Dans ce manoir qui tombe en ruines où elle vit seule avec sa mère austère, elle étudie la botanique avec l’espoir d’en faire son métier… Le jour où elles reçoivent une lettre du père annonçant la vente du domaine et le mariage forcé d’Amaryllis à un de ses associés, tout bascule. Pour échapper à ce destin, malgré les ombres qui hantent ses nuits, la jeune fille répondra-t-elle à l’aventure fantastique qui se cache derrière les portes fermées d’Esver ?

Tout d’abord, un grand merci aux Éditions ActuSF pour l’envoi en service presse de ce livre que j’ai beaucoup aimé, livre vers lequel je ne ne me serais pas spontanément dirigée. Car c’est avec Les Ombres d’Esver, un roman Young Adult publié dans la collection NAOS, collection jeunesse au sens large, que je découvre l’autrice belge Katia Lanero Zamora. Et je suis tout bonnement séduite.

Cet ouvrage plutôt court (261p.) a quelque chose du roman gothique avec une pointe de Roi du matin, reine du jour d’Ian McDonald légèrement saupoudré de Labyrinthe de Pan. Plutôt positif tout ça non ?

Amaryllis est une jeune protagoniste attachante, intelligente et courageuse qui désespère de ne pouvoir vivre libre. Elle rêve d’être exploratrice, de parcourir le monde alors qu’elle est enfermée dans le manoir d’Esver qu’elle ne peut quitter et où elle vit seule avec sa mère, passionnée de botanique, sèche et même un peu folle (les humeurs changeantes, tout ça tout ça). Amaryllis, sommée d’étudier la botanique (domaine qui ne l’intéresse pas plus que ça) afin de s’émanciper d’un père qu’elle ne connaît pas et qui souhaite la marier à l’un de ses vieux associés, doit boire tous les soirs un « médicament » qui l’endort rapidement. Mais son sommeil est systématiquement troublé par la sensation d’une ombre oppressante qui s’allonge sur elle et l’immobilise, ce qui est plutôt terrifiant, vous l’accorderez. Perso, je ne suis pas une grande amatrice de paralysies du sommeil & co donc touuus les soirs… Depuis deeees annééééées…

De fait, comme je suis plutôt trop sensible (voire carrément chochotte) face à tout ce qui peut faire un peu peur (même un tout petit peu, n’essayez pas de me faire « bouh » en embuscade, je pourrais y laisser la vie), j’avoue avoir eu du mal à éteindre la lumière et à dormir après la lecture des premiers chapitres. L’autrice nous plonge en effet avec une grande habileté dans le quotidien – plutôt glauque – de ce manoir à moitié délabré, ayant perdu son faste suite à un mystérieux événement s’étant produit une dizaine d’années auparavant et sait clairement poser son atmosphère. Entre l’aile entièrement condamnée et la salle de banquet laissée en l’état depuis 10 ans, l’imagination papillonne. Elle sait également développer correctement ses personnages de façon à ce qu’ils prennent vie aux yeux du lecteur. Ces derniers sont complexes, nuancés et rien n’est aussi simple qu’il ne le semble au premier abord. La relation entre cette mère et cette fille qui communiquent si peu et si mal, relation parasitée par les regrets et les sacrifices mais non dénuée d’un amour maladroit est dépeinte de façon intelligente, subtile.

Quant à l’intrigue et à la part de fantastique/fantasy, puisqu’on est assez à cheval entre les deux genres, Katia Lanero Zamora maintient le doute et le suspense intacts jusqu’au bout, et le lecteur ne peut que supposer ce qu’il se passe réellement à Esver. Sans spoiler, j’ai bien aimé la façon dont la réalité se transforme dans ce roman. Ça m’a donné envie de m’y immerger et d’explorer cet étrange manoir, pourquoi pas via un jeu vidéo ? Un point’n’click ou un jeu à monde ouvert basé sur ce livre par exemple.

On peut dire des Ombres d’Esver qu’il s’agit d’une histoire familiale teintée de fantastique et de fantasy, une histoire de secrets, de non-dits contée avec subtilité, qui met en scène des personnages féminins tout en nuance avec une part assumée de féminisme. Une histoire qui offre un bel hommage à l’imaginaire et à la force qu’il peut nous insuffler. Une histoire narrée par une plume de talent, une autrice qui laisse le récit respirer, qui prend son temps pour mieux faire infuser l’atmosphère et ainsi permettre à l’émotion de naître chez le lecteur. J’avoue d’ailleurs avoir versé quelques larmes et avoir été portée par la magie du récit de la première à la dernière page.

En tout cas, collection jeunesse et Young Adult ou pas, j’ai beaucoup aimé, et si ce livre peut parler à des adolescents, il n’aurait pas déparé dans une collection pour adultes.

Ma conclusion :

  • Une atmosphère prenante, teintée de mystère et baignée de fantastique servie par une autrice qui laisse son récit respirer et prendre vie
  • Des personnages complexes, subtils, tout en nuances
  • Un livre dont je n’attendais pas grand chose mais qui m’a très agréablement surprise

Les Ombres d’Esver, Katia Lanero Zamora, Éditions ActuSF, 261p., 14,90€, ISBN 978-2-36629-939-7
Illustration de couverture par Alexandra V. Bach

Retrouvez d’autres avis chez Chut… Maman Lit !, La Bibliothèque d’Aelinel, OmbreBones, La Plume ou la Vie, Les carnets d’une livropathe

4 commentaires sur “Les Ombres d’Esver – Katia Lanero Zamora

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour le lien 🙂 je suis bien d’accord avec ton retour ! J’ai été agréablement surprise aussi alors que comme toi je n’en attendais rien à l’origine. Pour ne rien gâcher, l’autrice est super sympa 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pareil, j’ai hâte de voir ce qu’elle va faire par la suite ! Sa première trilogie a l’air intéressante aussi mais j’ai peur que ce soit trop orienté jeunesse pour moi. Après, y’a de la littérature jeunesse qui transcende les générations (Harry Potter, A la croisée des mondes) mais voilà, globalement, je ne sais pas pour toi mais de mon côté j’ai besoin de consistance.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :