The Good Place qui résonne

The Good Place

Parfois, on regarde une série. On lit un bouquin. On est sur un jeu vidéo.

Et d’un coup, on se prend en pleine poire des mots qui déclenchent des torrents d’émotions. Parce que ça résonne avec tout un tas de sentiments et de pensées qu’on a en soi à cet instant précis. Je ne sais pas si vous connaissez cette sensation, mais il y a un côté très cathartique au sens noble du terme. Un « je ne suis pas seul(e) ». Comme si d’autres mettaient des mots exacts sur ce que vous éprouviez sans en avoir pleinement conscience. Et ça devient une évidence.

Ici, c’est The Good Place, saison 3 – spoiler warning – , (disponible sur Netflix, je vous recommande chaudement cette série drôle qui part dans des considérations philosophiques et humaines plutôt très profondes) qui a tapé juste.

On commence avec une première petite citation.

 

-I’m crying because I’m miserable, and it’s all your fault.

-Why ? Do you not like the outfit ?

-I love the outfit! You look amazing! And this sucks, and I’m furious! And I’m the happiest I’ve ever been, and I blame you!
(…)
Relationships are stupid. You’re scared you’re never gonna have a real one, and then when you do you’re scared it’s gonna go away.

-But here’s an idea. What if we don’t worry about whatever comes next ? There’s a quote I like by Tolstoy. « There is only one time that is important. Now. It is the only time when we have any power. »

 

Et on continue parce que, hé, purée quoi.

 

There are so many unintended consequences to well-intentioned actions. It feels like a game you can’t win.

 

Et là, bim bam boum, le dialogue qui achève, à un moment où l’un des personnages est entrain de vivre sans doute l’un des moments les plus douloureux de sa vie.

 

-Can you just, you know, like, tell me the answer ?

-Sorry ?

-You know, the answer. To everything. You know all there is to know in the universe. Crunch the numbers. Tell me the answer. What’s the point of love if it’s just gonna disappear ? And how is it worse to not love anybody ? There has to be meaning to existence, otherwise the universe is just made of pain and I don’t like the thought of that. So, tell me the answer !

-I know how you feel. Back on Earth, I had to watch Jason have no recognition of me. It felt like… right before someone pushes a plunger and murders you.

-Sure.

-The more humain I become, the less things make sense. But that’s part of the fun, right ?

-What do you mean ?

-If there were an answer I could give you to how the universe works, it wouldn’t be special. It would just be machinery fulfilling its cosmic design. It would just be a big, dumb food processor. But, since nothing seems to make sense, when you find something or someone that does, it’s euphoria. In all of this randomness, in this pandemonium, you and Chidi found each other and you had a life together. Isn’t that remarkable ?

-Pandemonium is from Paradise Lost. Milton called the center of hell « pandemonium », meaning « place of all demons. » Chidi tricked me into reading Paradise Lost by telling me Satan was, and I quote, « my type. » A big, mean, bald guy with a goatee. I mean, he wasn’t wrong.

-Oh, no, that’s very on-brand for you.

-I guess all I can do is embrace the pandemonium. Find happiness in the unique insanity of being here, now.

-We’ll do this together. In the words of the man that I love… « I got you, dog. »

 

Ça fait mal. Mais je crois qu’on est tous plus ou moins dans le même bateau quand il s’agit d’attachement, peu importe la forme que prend cet attachement. Alors est-ce qu’on ne pourrait pas, parfois, arrêter de se faire mal, se donner un peu de repos, trouver une bulle protectrice hors du temps ? La vie est déjà tellement hasardeuse.

En tout cas, si vous ne connaissez pas cette série mais avez envie de vous y lancer, préparez-vous à rire, à vous demander par moments comment l’intrigue va finir par rebondir et puis aussi à pleurer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :