Ne mords pas le soleil – Tanith Lee

APRÈS SA QUARANTIÈME MORT, HERGAL S'ÉTAIT CHOISI UN NOUVEAU CORPS... Il était brun, cette fois, un peu plus grand. Il avait choisi des cheveux très longs, une moustache, un corps tout de fibres d'or scintillantes que gâchaient des ailes ridicules dans le dos et aux chevilles. C'est ça, être Jang. C'est être fou, insupportable, violent... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑